Nouveau
En finir avec les idées fausses sur les migrations (EGM)

50 ans d'un itinéraire militant

Référence HC08

200 Produits

30,00 €

  • Papier

Fiche technique

Date de parution 2024/03
Nombre de pages 204
Format (cm) 21 x 29,7
Support Papier
Stock initial 250
ISBN 978-2-38287-187-4
Écolabel Papier de couverture «FSC recyclé», papier intérieur «Blaue Engel», imprimerie «Imprim'Vert»

En savoir plus

Il y a cinquante ans, le Gisti naissait dans la mouvance de mai 1968, alors que se faisaient sentir les prémices de la fermeture des frontières à toute immigration nouvelle de travailleurs. Peu de temps après commençait l’ère de la « maîtrise des flux migratoires », débouchant sur l’obsession de la chasse aux « clandestins ».

À l’occasion de cet anniversaire, l’association a voulu se replonger dans son passé… et dans ses archives.

Ce retour en arrière a donné lieu, avec le soutien de l’Institut Convergences Migrations (ICM) et de la Contemporaine, à l’organisation d’un colloque dont les actes seront publiés dans la revue Matériaux pour l’histoire de notre temps.

En marge de ce travail scientifique, nous avons eu envie de mettre en mots et en images la mémoire de l’association.

Il en est ressorti, toujours avec le soutien de l’ICM, un livre : 50 ans d’un itinéraire militant. Richement illustré et reproduisant de nombreux documents d’archive, cet ouvrage retrace les grandes étapes de l’histoire du Gisti. Il revient sur certains de ses combats fondateurs et activités emblématiques ainsi que sur les temps forts de son action. Il permet également d’évoquer le parcours et l’engagement de ceux et celles qui ont fait vivre l’association.

Si le Gisti d’aujourd’hui n’est plus tout à fait celui d’hier, on est frappé, lorsqu’on se replonge dans les archives, d’y retrouver l’écho des préoccupations qui l’animent encore aujourd’hui et avant tout le lien étroit entre les combats menés sur le terrain du droit et le combat politique.

Cinquante ans après sa création, les raisons d’être du Gisti n’ont pas disparu. Le travail sur la mémoire et l’histoire est essentiel : non seulement pour éclairer les luttes du passé mais aussi les luttes à venir.

----


Introduction

  • Hier et aujourd’hui
  • 1972-2023 : Les grandes étapes…

I. Le Gisti tel qu’en lui-même

  • Un club fermé ?
  • « C’est qui qui décide ? »
  • Petite sociographie des membres
  • Le Gisti et les « sous »
  • Du quartier latin au 11e
  • « bobo »
  • Da Gisti code : un soutien venu du Ciel
  • Un édito retoqué
  • L’écriture inclusive : brève histoire d’une conversion

II. Des moments et des combats fondateurs

  • Avec La Cimade : osmose, rupture et réconciliation
  • La lutte des foyers Sonacotra
  • Les racines algériennes du Gisti
  • Le moment 1981-82 : rester combatif
  • Outre-mer : le dévoilement d’un droit dérogatoire

III. Activités emblématiques : continuité et évolutions

  • Les « guichets » du Gisti
  • Fragments du singulier, archive du collectif
  • Cinquante ans de combats dans les prétoires
  • Les dessous du « Grand arrêt » Gisti
  • Le pénal, une stratégie semée d’embûches
  • Le petit livre juridique des travailleurs immigrés
  • Du « Petit livre rouge » au Guide de l’entrée et du séjour
  • Dossiers, brochures, notes, fascicules…
  • La formation : combiner militantisme et expertise
  • Des liens étroits avec le travail social
  • La protection sociale, un chantier au long cours

IV. Le Gisti s’expose et s’exprime

  • Le Gisti sur scène
  • Refuser d’être caution
  • L’épisode « Nous sommes la gauche »
  • Ils ont dit du Gisti : allusions, éloges, attaques
  • Repris de justice

V. Engagé ! quelques temps forts

  • Aux côtés des déboutés de l’asile
  • Loi Sarkozy II : Uni·e·s contre une immigration jetable
  • Liberté de circulation, acte I
  • Liberté de circulation, acte II
  • Sur le front européen : de l’« harmonisation » à l’hécatombe

Annexe. Le Gisti, c’est aussi…


Ont participé à la réalisation de l’ouvrage : Catherine Benoît, Emmanuel Blanchard, Pauline Boutron, Violaine Carrère, Pascaline Chappart, Claudia Charles, Christophe Daadouch, Nathalie Ferré, Marc Fromentin, Béatrice Guéneau-Castilla, Patrick Henriot, Noura Kaddour, Danièle Lochak, Jean-François Martini, Stéphane Maugendre, Patrick Mony, Alain Morice, Claire Rodier, Isabelle Saint-Saëns, et Balthazar Pixel pour la maquette.