Nouveau
Racismes

Racismes

Référence PD139

193 Produits

12,00 €

  • Papier

Fiche technique

Date de parution 2023-12
Nombre de pages 60
Format (cm) 21 x 29,7
Support Papier
ISBN 978-2-38287-184-3
Écolabel Papier de couverture «FSC recyclé», papier intérieur «Blaue Engel», imprimerie «Imprim'Vert»

En savoir plus

Les politiques migratoires sont-elles racistes ? Le discours officiel, celui du droit comme celui des responsables politiques des pays d’immigration, porte l’idée que la démarcation entre nationaux et étrangers n’a rien à voir avec des différences raciales. Et pourtant...

Les « mots en R », race, racisme, racialisation, devenus au début des années 2000 très présents dans les sciences sociales, sont aujourd’hui mobilisés pour décrire la condition des personnes immigrées. En France, à la différence de ce qui s’est passé aux États-Unis, le mot « race » a pendant longtemps été réfuté, comme porteur en lui-même du racisme, et ce n’est que depuis une vingtaine d’années que les défenseurs des droits fondamentaux se sont réapproprié le terme, dans des analyses montrant comment s’imbriquent, dans les rapports sociaux de domination, classe sociale, genre et race.

Dans le monde militant, de même, les luttes pour les droits des étrangers et les luttes antiracistes, qui pendant des années ont été menées de façon parallèle – le racisme ne concernant d’ailleurs pas que les non-nationaux –, semblent aujourd’hui davantage s’intriquer.

On repère une logique de tri entre catégories racialisées de l’étranger indésirable, legs des époques d’esclavagisme et de colonialisme, aussi bien aux frontières du territoire national, dans la guerre aux migrant·es mise en œuvre par exemple à Briançon, ou dans la construction, à Mayotte, de différences irréductibles entre natifs des îles de l’archipel comorien, qu’au travers du droit de la nationalité et de la suspicion généralisée des actes d’état civil provenant des pays anciennement colonisés. La même logique s’observe hors du territoire français, sous le regard ou avec le soutien de l’Union européenne, générant et justifiant les discriminations, voire le déchaînement de violences, à l’encontre des « Subsaharien·nes » au Maghreb, des Maliens noirs en Libye ou rapatriés de Libye au Mali…

Dans toutes ces situations, pourtant très diverses, un même processus : des leaders prétendant agir « au nom du peuple » et d’un présumé « seuil d’intolérance » de celui-ci aux populations exogènes, s’appuyant sur une fiction promue en évidence.



Édito

  • Nouvel avatar de l’externalisation : l’accord Italie-Albanie

Dossier - Racismes

  • Mobiliser les « mots en R » ? Race, racisme, racialisation… | Emmanuel Blanchard
  • Racisme : quand la question fait l’opinion | Alain Morice
  • La dimension raciale du droit de la nationalité ? | Stéphanie Calvo
  • La fiction de la frontière : le cas de Mayotte | Daniel Gros
  • En Tunisie, le gouvernement et l’UE traquent les Subsahariens | Maram Tebini
  • Massacres négrophobes aux frontières de Ceuta et Melilla | Elsa Tyszler
  • Sans-papiers, militants, soutiens : Expériences croisées de la lutte | Camille Gourdeau
  • Violences raciales et gouvernance migratoire au Mali | Marie Deridder et Almamy Sylla
  • Comment la Tunisie produit des « migrants irréguliers » | Shreya Parikh
  • Externalisation et racisme en Afrique : réflexions panafricaines | Céline Barry
  • Racisme à la frontière haute-alpine | Elsa Tyszler et Jane Freedman

Hors-thème

  • Accès à l’aide médicale d’État en Île-de-France : une enquête accablante | Matthias Thibeaud, Roberto Calarco, Salimata Sidibé, Sarah Pertinand, Guillaume Bellon, Chiara De Pascalis et Didier Maille

Mémoire des luttes

  • Pau Casals, un exilé au service des réfugiés | Marie Clotilde Eude

Focus juridique

  • Et soudain les signes extérieurs d’extranéité | Nathalie Ferré

Ont collaboré à ce numéro : Véronique Baudet-Caille, Michèle Bornarel, Pauline Boutron, Violaine Carrère, Nicolas Fischer, Lola Isidro, Noura Kaddour, Annalisa Lendaro, Claire Lévy-Vroelant, Danièle Lochak, Karine Parrot, Claire Rodier, Nina Sahraoui, Anna Sibley, Adeline Toullier, Diane Turquety, Camille de Vulpillières.